Dériville : Les situationnistes et la question urbaine

Dans cet essai, concis, historique et philosophique, Bruce Bégout passe en revue le rapport complexe des situationnistes à la question urbaine. Les relations des situationnistes et de la ville forment, selon la belle image qu’emploie Debord, une sorte de « Pompeï inversée », les « reliefs d’une cité qui n’a pas été édifiée ». Ce texte examine les magnifiques ruines de cette utopie avortée née au début des années 50, qui stupéfia l’esprit d’une époque.
Complice de lecture: Le Bal des ardents

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s